Laurent, intervenant CERFOS sur ces sujets, nous parle de la formation permettant d’obtenir l’habilitation électrique :

La formation se déroule selon un plan en trois axe.

Tout d’abord, nous répondons à quelques questions : qu’est-ce que l’électricité ? Quels sont ses effets sur le corps humain ?

Puis, nous détaillons les méthodes et les pratiques à mettre en place pour se prémunir du risque électrique et pouvoir travailler en toute sécurité.

Enfin, la formation se termine par un test écrit sous forme de QCM et une mise en situation pratique de chacun des stagiaires.

Au premier abord, ce stage paraît un peu rébarbatif et globalement, les participants viennent à reculons. Cependant, grâce à une approche pédagogique interactive, de nombreuses vidéos, et également une pointe d’humour, les stagiaires repartent 100% satisfaits.

Choisir l’habilitation électrique qui correspond aux tâches du collaborateur n’est pas chose aisée. Il s’agit tout d’abord de décortiquer la norme NF C 18-510 dans sa nouvelle version de 2012, puis de transposer le travail réellement effectué aux prescrits réglementaires. Concrètement, il s’agit de savoir si des interventions ou des travaux sont réalisés, par un électricien ou un non-électricien. Pour vous guider dans les méandres de cette norme, le CERFOS a créé un outil d’aide à la décision sous forme de questionnaire vous permettant de vous orienter rapidement vers le titre adéquat.

De même, nous proposons en amont de la formation des tests «en ligne » afin de vous aider à constituer des groupes de niveau et donc de renforcer notre efficacité pédagogique.